Actualite
  2018, 06 Juin . . . .

Science participative : le réseau Pl@ntNet

Pl@ntNet est un système d’aide à l’identification des plantes par l’image.

Boehmeria penduliflora ; Chloé Glad

Il s’agit d’un projet de recherche et de sciences participatives, développé depuis 2009 dans le cadre d’un consortium regroupant le Cirad, l’INRA, l’Inria, et l’IRD, en collaboration avec le réseau Tela Botanica. Ce projet se poursuit aujourd’hui au travers de l’initiative Floris’Tic financée par un Programme d’Investissement d’Avenir.

Le système Pl@ntNet fonctionne par comparaison de motifs visuels transmis par des utilisateurs via des photos d’organes de plantes (fleurs, fruits, feuilles…) qu’ils cherchent à déterminer. Ces images sont analysées et comparées à une banque d’images produite collaborativement et enrichie quotidiennement. Le système propose alors une liste possible d’espèces avec ses illustrations.

Ce système fonctionne actuellement sur plus de 16 000 espèces de plantes sauvages (18 projets) et ornementales ou cultivées (projet plantes utiles).

Ce travail de recherche est à la frontière de plusieurs domaines (botanique, écologie, informatique, sciences participatives) et vise notamment à contribuer au suivi de la biodiversité végétale à échelle mondiale, grâce à l’implication des citoyens de la planète. Ils sont chaque jour plus de 50 000 à utiliser l’application à travers le monde. Depuis son lancement en février 2013 l’application totalise plus de 4,5 millions d’utilisateurs.

L’aspect collaboratif ne s’arrête pas qu’aux contributions d’images. Les utilisateurs possédant un compte peuvent également voter sur la qualité des images, voter ou suggérer un nouveau nom pour une observation, signaler les erreurs d’identification (pour l’instant accessible uniquement sur la version Android de Pl@ntNet).

Actuellement un nouveau concept à l’intérieur de l’application est développé : les micro projets. Ce sont des référentiels à échelle réduite (géographique ou taxonomique). Cela pourrait permettre la mise en place d’un projet au niveau d’un parc naturel ou d’un jardin de centre ville. En ne donnant accès que sur une zone limitée à un nombre d’espèces limité, l’identification n’en est que simplifiée, et la médiation autour de Pl@ntNet accessible à tout autre niveau. Il existe déjà 2 microprojets (Les Écologistes de l’Euzière et Arbres d’Afrique du Sud).

Vous aussi participez et rejoignez le réseau Pl@ntNet !

En complément :

Vous pouvez suivre l’aventure PlantNet sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram

Dernière modification : juin 2018.
Partager:
    show post QRcode

    Vous pourriez aussi être intéressé-e-s par :
    …/…