Actualite
  2018, 02 Février . Bonne feuille . . .

Hack’1 Cerveau !

 

Hack’1 Cerveau ! Ça fait mal, Xavier  ?

Si je vous dis « Hackathon », ça vous parle ? Et les thèmes des Sciences Cognitives et l’Intelligence Artificielle, ça vous parle plus ? Les deux mélangés, ça donne « Hack’1 Cerveau !« , un événement qui a été organisé début décembre 2017 à Bordeaux.

Les objectifs de cet évènement étaient de rassembler des chercheurs, des chercheuses, doctorant-e-s travaillant sur l’apprentissage artificiel , les neurosciences, les sciences cognitives et des citoyen-ne-s intéressé-e-s par ces domaines scientifiques et motivé-e-s pour mettre la main à la pâte !

Mais aussi de permettre le développement d’outils scientifiques et « open source », de sensibiliser le public aux questions de « réplicabilité » d’expériences scientifiques et la vulgarisation ; les participants étaient encouragés à réaliser des projets sous forme d’ateliers, de mini-expos, de jeux de société, de posters … pouvant être réutilisés et adaptés.

Et si tu nous racontais ?

Vendredi 8 décembre 2017. Les participants arrivent seuls ou par groupes, il est 18h. Ils sont entrés dans Cap Sciences, on pourrait aussi l’appeler le musée des sciences de Bordeaux. Une fois entrés, ils viennent prendre leur « pack de bienvenue », et vont s’asseoir sur un tabouret en bois, fait à la découpeuse laser … comme tout un tas d’objets qui les entourent d’ailleurs. Car ici ils sont au 127°, c’est le fablab de Cap Sciences : un lieu où l’on fabrique tout un tas d’objets, et d’autres choses ; un lieu où passionnés et novices se rencontrent pour échanger sur leurs projets perso, ou faire des projets en commun. Un exemple notable : le projet Arbalet Frontage, un mur-meuble-à-roulettes de pixels géants, qui illumine le fablab de ses couleurs vives.

 

Mais que viennent-ils faire ici un vendredi soir ? « Hack’ un Cerveau ! » leur a-t-on dit, et ils sont venus … c’est un hackathon sur le Cerveau et l’Intelligence Artificielle.

Mais au fait, c’est quoi un « hackathon » ? Votre voisin de table vous en dit plus : c’est la contraction de « hackeur » et « marathon », hackeur au sens « bidouilleuse / bidouilleur », pas au sens de pirate informatique, car on peut bidouiller tout un tas de choses, pas seulement des ordinateurs … c’est comme du bricolage, mais pas que pour bricoler sa maison.

Une fois que la salle est pleine, des personnes de l’organisation prennent la parole … ils parlent des associations MindLaBDX ou Ascoergo dont ils font partie … Ils parlent de  projets, de sciences, de reproductibilité, d’expériences, de créativité, et bien sûr de sciences cognitives et d’intelligence artificielle … et dévoilent le programme intensif du week-end, samedi et dimanche toute la journée on devra être d’attaque pour se creuser la tête sur nos projets … la ligne d’arrivée : dimanche 16h, on devra « pitcher » (présenter en langage « hackathon ») nos projets à un jury, composé de scientifiques de différentes disciplines et du fablab manager. Whaaa !? On aura vraiment le temps de faire tout ça ?!!

C’est le moment de se dégourdir un peu les jambes, c’est au tour du fablab manageur, Clément, de prendre la parole : il nous fait un « tour du propriétaire », façon de parler, nous présente les règles de sécurité, et surtout il nous présente les différentes machines que l’on va pouvoir utiliser : une imprimante 3D, pour imprimer n’importe quel objet avec du plastique fondu (que l’on a modelé en 3D sur son ordinateur) ; une découpeuse vinyle, pour faire des stickers autocollants à partir d’une image (en 2D cette fois-ci) que l’on a fait sur notre logiciel de dessin préféré  ; et enfin, la découpeuse laser (la plus grande de la région y parait !!), elle permet de découper ou graver presque n’importe quoi ! Du bois, du métal, du plexiglace (mais attention pas du PVC car les fumées sont toxiques), des tissus comme du cuir, un caillou et même des matières organiques, comme une feuille d’arbre !

 

On se rassoit pour écouter les experts qui ont proposé des projets en amont du hackathon. Jérémy nous parle de réalité virtuelle pour aider à comprendre comment marchent des réseaux de neurones artificiels, William veut faire discuter des agents virtuels pour voir comment émergent les langues ! Yoan nous montre son écran géant de pixels illuminés et nous propose de programmer une IA pour le jeu Tetris. Emma nous propose de créer un masque avec EEG qui fait des flash lumineux pendant notre phase de sommeil paradoxale afin de nous aider à faire des rêves lucides (un EEG, c’est pour électro-encéphalogramme, c’est à dire un casque que l’on met sur la tête des gens pour enregistrer des ondes électriques produites par le cerveau). Basile & Aurélien nous proposent de reproduire une expérience scientifique à base de théorie de jeux nommé « l’Ultimatum ». Kevin nous propose de vulgariser les possibles manipulations dans un discours, politique notamment. Xavier nous propose de faire une lampe artistique à partir en rétro-éclairant des images IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) d’un cerveau.

Suite à ces présentations, les discussions entre participants et porteur-se-s de projets fusent autour de l’apéro, afin de constituer les équipes pour être au top départ le lendemain matin ! 21h ! Déjà l’heure de se quitter pour cette soirée d’introduction … une bonne nuit de sommeil et on attaque ce week-end intensif !

Top départ…

Samedi 9h, petit déjeuner costaud pour la longue journée qui s’annonce ! Chacun des 7 groupes s’affaire à sa table sans tarder, les idées fusent … on liste les différents plans d’attaques possibles, on débat, puis on se répartit le travail ! … on a l’impression d’être en pleine lancée, quand sonne déjà le buffet servi à 13h ! … d’ailleurs personne ne se jette dessus bizarrement … ils sont trop concentrés sur ce qu’ils font … Après le repas et café bu, la journée continue de plus belle ! et ce, jusqu’à 21h ! Les plus courageux se retrouvent dans un bar sur les quais pour continuer les discussions !

Dimanche 9h15 (ouf, 15 min de plus pour dormir), la journée file, avec un buffet rapide à 12h30 car il faut tout finaliser ! A 15h arrêt des machines et des projets … on prépare la présentation du projet et les diapos à montrer ! 16h le public et le jury sont en place pour voir le compte-rendu des projets !

 

 

 

Et le verdict ?

Jusqu’à 17h le jury écoute attentivement la présentation des projets, posent des questions pas faciles, mais ça n’empêche pas de bons éclats de rires ! A 17h40, le verdict est rendu, 2 projets sont gagnants, un dans la catégorie Sciences Cognitives et l’autre dans la catégorie Intelligence Artificielle : les gagnants sont le projet du masque-casque-EEG pour les rêves lucides, et le projet de réseaux de neurones artificiels en réalité augmentée !! Ils gagnent respectivement une série de livres sur les sciences cognitives (4 par participants) et une carte Arduino (un mini-ordinateur qui tient dans la poche) !!!

Jusqu’à 18h45 dernières discussions entre le public venu pour l’occasion, le jury, les participants (on ne vous avais pas dit mais 9 participantes et 16 participants) et les organisateurs ! 19h c’est déjà l’heure de se quitter, mais quel week-end !

 

Les associations organisatrices du hackathon (MindLaBDX et Ascoergo) remercient encore une fois leurs partenaires et financeurs : Cap Science, le 127°, Inria, la région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Neurocampus, et l’Université de Bordeaux, ainsi que GAYA (Alex G.) pour le logo de l’événement, et le jury des projets.

Et pour en savoir plus sur le déroulé, les projets réalisés…. tout est disponible sur le site de Hack’1 Cerveau. Et lisez le blog d’une visiteuse La Science en Passant et Pensée Artificielle celui d’un participant.

Xavier Hinaut

 

 

 

Dernière modification : février 2018.
Partager:
    show post QRcode

    Vous pourriez aussi être intéressé-e-s par :
    …/…