Ressource
  2021, 12 Décembre . Actualités à la une . Professeurs du secondaire . . . .

«Mille et une voix – fabriquer le Bestio-robot», un projet de recherche-création

 

À la fois boîte noire et jeu d’imitation, les interfaces conversationnelles (chatbots ou assistants vocaux) semblent maintenir leur utilisateur à distance, dans une zone de flou qui ne lui permet pas toujours de comprendre son rôle dans le fonctionnement du système, ni la façon dont ses données sont utilisées. Ces technologies du langage émergentes bouleversent notre rapport à la lecture et à l’écriture. Il nous a alors semblé nécessaire de penser leur cohabitation avec les enfants, ceux qui entrent dans l’apprentissage de la littératie aujourd’hui, et seront amenés à évoluer et faire évoluer la littératie de demain. Qu’est-ce que c’est qu’écrire et lire à l’ère des «machines parlantes» ? «Qui» est cette voix qui me parle ? D’où vient-elle ?

Pour répondre à ces questions, le projet « Mille et une voix – Fabriquer le Bestio-robot » propose à des élèves de primaire ou de collège d’entrer dans la boîte noire d’un agent conversationnel.

Objectif général

Le projet « Mille et une voix – Fabriquer le Bestio-robot » se propose d’explorer en milieu scolaire les possibilités d’apprentissage, par la pratique, de formes d’écritures algorithmiques et d’accompagner les élèves à se questionner sur la figure du robot qui parle, sur la voix de synthèse et sur le rôle de l’humain dans l’intelligence artificielle. Il s’agira d’une expérience pratique mais également d’une expérience de pensée, qui engagera chaque classe participante en tant que collectif démocratique et chaque enfant en tant que contributeur.

L’objectif concret est d’accompagner une classe dans la création d’une interface conversationnelle vocale : le « Bestio-robot », un personnage imaginaire et combinatoire, capable de changer de voix et de “visage” pour réinterpréter indéfiniment la figure du robot, à partir des créations des enfants.

 

 Ateliers du projet « Mille et une voix » organisés dans le cadre de « Festives », SCAI, le 28/11/2021

Public et format

Le projet « Mille et une voix » s’adresse aux enseignants du collège et à leurs élèves. Il propose, au travers d’un parcours de 5 ou 6 séances, d’amener progressivement les élèves à pratiquer un dispositif algorithmique simple afin de développer leur regard critique sur les systèmes automatisés. Nous proposons aux élèves de suivre tout au long de l’expérience le voyage de leurs données en conservant  le lien entre voix et écriture

Une approche interdisciplinaire

 Le projet de recherche-action « Mille et une voix – Fabriquer le Bestio-robot » se situe au croisement de questionnements issus de différents champs de recherche et de création mais également de différentes disciplines : français, mathématiques, technologie, etc.

Si vous êtes intéressés par ce projet, n’hésitez pas à contacter Zoé Aegerter et Clotilde Chevet.

L’équipe

Zoé Aegerter – designer  et porteuse du projet.

Designer et chercheuse au sein de la chaire innovation publique, Zoé Aegerter explore la parole comme un nouveau champ de conception et un nouveau matériau pour le design. Le développement des technologies du langage et l’arrivée massive des assistants vocaux, renouvelle à ses yeux l’importance pour le designer de s’intéresser aux conditions d’émergence et d’utilisation de la parole.

Lien

zoe.aegerter@gmail.com

 

Clotilde Chevet – doctorante au GRIPIC et porteuse du projet.

Clotilde Chevet est doctorante et enseignante en sciences de l’information et de la communication au CELSA. Observatrice des chatbots et des assistants personnels numériques, elle travaille sur  les évolutions des gestes d’écriture et l’émergence de nouvelles formes d’oralité dans le cadre de “l’interaction homme-machine”.

Lien

clotildechevet@gmail.com

 

Dernière modification : décembre 2021.
show post QRcode

Vous pourriez aussi être intéressé-e-s par :
…/…