Ressource
  Collège . Lycée . Enseignement supérieur . Éducateurs . Professeurs du secondaire . 2017, 06 Juin . Non classé . La question du mois

Les robots pédagogiques MARIONET à Innorobo

@Inria

Pixees a rencontré Jean-Pierre Merlet, responsable de l’équipe projet Inria Hephaistos qui revenait du salon « Innorobo » où il partageait un stand avec l’équipe Flowers d’Inria Bordeaux.

Jean-Pierre peux-tu nous dire quel est ce salon ?

« Innorobo » est un salon, organisé par une société française, qui diffère radicalement des salons classiques de robotique style robotique industrielle (foire de Hanovre par exemple). C’est un  salon de l’innovation en robotique, les stands sont largement accessibles, il y énormément de start ups et pleins de nouvelles idées.

 

Qu’y as-tu présenté ?

Nous avons présenté le concept MARIONET-SCHOOL que nous élaborons depuis 2012. C’est une famille de robots éducatifs, de type robots parallèles à câbles.

Pourquoi avoir développé ce type de robots ?

Nous estimons (et le validons dans nos cours) que la robotique peut être un support intéressant pour illustrer des concepts scientifiques y compris dans des domaines divers et autre que la robotique (mathématiques, informatique, mécanique, réseaux,  biologie moléculaire, ..). Dans ce salon nous avons présenté ce concept dont le but est de favoriser l’enseignement de discipline,  et de fournir à des enseignants  un outil qui va permettre d’illustrer de manière visuelle des concepts scientifiques : on veut franchir un cran pour sortir de l’abstraction et rendre ces concepts »visibles » et concrets aux élèves.

Quelles différences avec les robots de même type que vous développez depuis 2004 ?

@Inria

La difficulté jusqu’à présent était que l’utilisation de l’outil impliquait une certaine expertise de l’enseignant en robotique. C’est pourquoi nous avons décidé depuis 2012 d’élaborer cette famille de robots. Les MARIONET-SCHOOL ne nécessitent pratiquement aucune connaissance en robotique, sont très peu coûteux, très simples (ils peuvent même être construit par les élèves eux mêmes), très transportable (ils tiennent facilement dans une valise d’ordinateur) tout en étant modulaire (le même robot peut fonctionner sur une table ou déplacer un objet dans une classe entière).

A quels niveaux d’enseignement s’adresse cette famille ?

Ces robots peuvent répondre à des besoins du collège (classe de 6e) jusqu’à l’université.

Par exemple nous montrerons comment on peu illustrer la notion de fonction trigonométrique, de vecteurs, de normes de vecteurs en lycée mais aussi la notion de géométrie de Grassmann en Université, des notions de mécanique ou d’automatique.

 

Un kit pédagogique existe t-il pour les enseignants ?

Il existe un kit mais qui nous estimons qu’il n’est pas encore suffisamment au point  pour être distribué. Nous travaillons avec une société, Génération Robot,  avec laquelle nous avons un contrat pour :

  • 1ère étape : mettre à disposition le robot ainsi que le kit permettant de programmer les mouvements
  • 2ème étape : élaborer une couche pédagogique avec la création d’un site web que cette société développera et hébergera. Ce site sera alimenté  en leçons que les enseignants pourront utiliser en l’état, améliorer, partager, …

Y a-t-il eu quelques expériences en classe ?

Oui, avec des leçons qui avaient été pre-préparées. Au niveau des élèves il y a une acceptation totale. Une fois le kit en main les élèves expérimentent immédiatement : le fait de voir en direct le résultat de ses propres manipulations est très stimulant et motivant.

Par ailleurs on attend beaucoup des retours des professeurs car nous ne sommes pas des professionnels de la pédagogie particulièrement dans le secondaire. Nous sommes plus à l’aise avec des étudiants en université ou école d’ingénieur car nous y donnons des cours. Génération robot veut « embaucher » des classes complètes et des enseignants pour construire progressivement la couche pédagogique.

On préfère vraiment se donner le temps pour cette 2e étape tout en permettant au plus motivé d’utiliser déjà le kit.

Ce concept va t-il être évalué ?

Nous souhaitons vraiment qu’il le soit par des professionnels, des sociologues, qui recueillerons des avis et qui élaboreront des grilles d’acceptation afin d’améliorer encore le dispositif.

En complément :

  • Des photos/vidéos de nos prototypes de robot MARIONET-SCHOOL sont visibles ici.
  • Le salon Innorobo

 

Be Sociable, Share!
Dernière modification : novembre 2018.
Be Sociable, Share!
show post QRcode

Vous pourriez aussi être intéressé-e-s par :
…/…